Comment évaluer la qualité SEO de mes textes web ?

Vous êtes satisfait : votre site Internet propose de tout nouveaux tout beaux contenus pour attirer une clientèle. Mais êtes-vous sûr que vos textes seront lus par les internautes ? Car pour qu’ils le soient, encore faut-il que les moteurs de recherche les indexent dans les premières pages de...

  8 min.

Vous êtes satisfait : votre site Internet propose de tout nouveaux tout beaux contenus pour attirer une clientèle. Mais êtes-vous sûr que vos textes seront lus par les internautes ? Car pour qu’ils le soient, encore faut-il que les moteurs de recherche les indexent dans les premières pages de Google ! Inutile de créer du contenu s’il ne peut pas être trouvé ! C’est là que le SEO (ou référencement naturel) intervient. Cette technique d’optimisation est essentielle en rédaction web. Voici pourquoi et comment évaluer la qualité SEO de votre site Internet : adoptez de bonnes pratiques pour booster votre visibilité !

 

Qu’est-ce qu’un texte de bon niveau SEO ?

Vous pensez qu’il suffit de rédiger du contenu sur votre site web ou e-commerce pour apparaître dans la première page de la SERP (ou premiers résultats des moteurs de recherche) ? Vous vous trompez !
La rédaction web doit tenir compte du SEO (Search Engine Optimization). Il s’agit des méthodes d’optimisation mises en œuvre pour améliorer la visibilité et le positionnement de contenus dans la SERP.

En clair, il faut aider les robots d’indexation des moteurs de recherche à comprendre et classer en meilleure position votre contenu parmi toutes les données du web répertoriées sur une même thématique. Plus le contenu est pertinent, mieux il est classé.

 

Un texte de bon niveau SEO remplit 2 critères :

  • Il est structuré de manière à faciliter la compréhension des moteurs de recherche.
  • Il apporte des informations pertinentes aux internautes sur une requête précise.

Rédiger des textes optimisés joue un rôle majeur pour bien positionner un site naturellement dans les résultats des moteurs de recherche comme Google.
La théorie c’est bien, mais en pratique, comment faire ?
Voici des conseils avisés (et expérimentés par notre équipe de rédacteurs web !) pour réussir à améliorer le référencement naturel de vos textes web !

 

Quels sont les 10 points clés d’un bon contenu SEO ?

Vous l’avez compris : rédiger de bons contenus SEO est important pour le référencement !
Voici 10 bonnes pratiques à appliquer dès maintenant sur votre site pour améliorer son contenu.

 

1. Rédigez un contenu de qualité

On ne le répétera jamais assez : la qualité du contenu proposé sur les pages de votre site est primordiale pour obtenir un bon référencement SEO !
Il y a encore quelques années, il suffisait d’intégrer des suites de mots clés dans vos textes pour positionner votre site en première position. Ce n’est plus le cas !

Le saviez-vous ?

L’algorithme Panda de Google mis en place en 2011 pénalise les sites Internet au contenu pauvre. Développé en 2013, l’algorithme Colibri (ou Hummingbird) donne une place privilégiée à la sémantique des requêtes et pas seulement aux mots clés précis. Depuis 2019, l’algorithme Bert complété par ses Core Update (Medic, Fred, Phantom, Quality Update) améliorent la compréhension des requêtes longues et complexes et donnent ainsi une part plus grande aux requêtes de longue traine.

 

Pour rédiger des textes à forte valeur ajoutée, demandez-vous si :

  • Vos informations sont enrichissantes et nouvelles pour les internautes sur un sujet déjà traité.
  • Votre contenu textuel est intéressant, utile, exclusif, original…

La réponse est oui ? Vous êtes sûr que le fond est de qualité ! N’oubliez pas : le marketing de contenu (ou content marketing) est votre allié SEO.

 

À retenir

La qualité du contenu passe aussi par une orthographe, grammaire, typographie irréprochables ! Évitez de laisser des coquilles ou fautes qui décrédibilisent votre site et pénalisent son référencement.

 

2. Soyez attractif et incitatif

Travailler le titre et le chapô de vos contenus web est indispensable pour améliorer leur référencement ! Ce sont les éléments vus en premier par les internautes et, sans surprise, particulièrement évalués par Google.
L’objectif est de susciter leur curiosité et de les inciter à découvrir le reste du contenu. Mais attention, ni l’un ni l’autre ne doivent faire de promesse non tenue ! Si vous annoncez la réponse à une question, l’internaute doit la trouver dans l’article.
Optimisez le titre et le chapô avec :

  • Des mots clés répartis naturellement.
  • Une accroche incitative pour éveiller l’intérêt et générer l’engagement.

D’une manière générale, adoptez un ton dynamique qui donne envie aux internautes de poursuivre la consultation de vos contenus !

 

3. Bannissez le contenu dupliqué

Le duplicate content (ou contenu dupliqué) est fortement pénalisé.
Les robots d’indexation de Google repèrent les textes “copiés-collés” et sanctionnent immédiatement les sites concernés. Comment ? En les déclassant dans les méandres de Google !

Veillez donc à produire des contenus uniques et originaux ! Il en va de votre e-réputation auprès des internautes et de votre bon référencement par les moteurs de recherche.

 

4. Vérifiez vos sources

Vous êtes un professionnel : pour gagner la confiance des internautes, utilisez des sources fiables et récentes !

Faites attention à :

  • Identifier les sites de référence pour récolter les bonnes informations. Appuyez vos contenus sur des chiffres ou statistiques issus de sources professionnelles.
  • Bien interpréter les données pour les restituer fidèlement.
  • Choisir des sources suffisamment récentes pour que les éléments évoqués soient toujours d’actualité.

Votre crédibilité est en jeu !

D’ailleurs, mieux vaut citer vos sources, notamment lorsqu’elles ont un caractère officiel (INSEE, médias reconnus, sites gouvernementaux…). Votre contenu gagnera en pertinence et sera jugé digne de confiance.

 

5. Structurez vos contenus pour une bonne lisibilité

Vous avez déjà vécu cette expérience : après avoir fait une recherche par mots clés sur une thématique, vous avez trouvé un contenu apparemment pertinent. Mais à peine avez-vous cliqué sur le lien et vous vous êtes retrouvé face à des pavés de mots les uns à la suite des autres. Résultat ? Vous avez changé de site ! Il n’y a rien de plus démotivant à lire qu’un contenu condensé à l’extrême.

Un article sur Internet doit respecter certains codes pour :

  • être agréable à lire. Sinon, vous découragez les internautes intéressés avant même qu’ils n’entrent dans le vif du sujet !
  • être compris des moteurs de recherche. Hiérarchiser les informations (notamment avec des titres, sous-titres, listes à puces) leur permet de comprendre le contenu et de bien le référencer.

 

Optez pour de bonnes pratiques :

  • Aérez vos contenus par page. Répartissez les données en plusieurs petits paragraphes, ajoutez des images… Toutes les solutions sont bonnes pour rendre votre contenu attractif.
  • Structurez avec des titres, sous-titres… Votre contenu est plus facile à lire.
  • Adoptez la pyramide inversée. Placer les informations les plus importantes au début et ajoutez ensuite les données secondaires. Grâce à cette structure, vous captez l’attention et réduisez le taux de rebond.
  • Respectez la règle des 5 W + 2 H. C’est un moyen mnémotechnique pour ne pas oublier de répondre à toutes les questions principales dans le premier paragraphe à savoir : Who (qui), What (quoi), Where (où), Why (pourquoi), When (quand), How (comment) et How much (combien). Ainsi, vous êtes sûr que votre contenu sera une réponse pertinente et complète aux interrogations des internautes.
  • Faites court ! Utilisez des phrases simples, claires, concises. Inutile de perdre les lecteurs dans un dédale de phrases étendues sur 10 lignes.

 

6. Identifiez les mots clés et travaillez la richesse sémantique

Commencez par déterminer les bons mots clés de votre article, c’est-à-dire les mots que les internautes vont indiquer dans la barre de recherche de Google.

Vous pensez qu’il suffit ensuite de les intégrer dans votre contenu ? Pas tout à fait…

 

Notre conseil :

Ne surchargez pas vos textes de mots clés sans tenir compte du sens et de la lisibilité !
Cette pratique appelée “suroptimisation” est détectée par les algorithmes de Google et nuit à votre référencement. Votre site risque d’être déclassé.

 

La solution ? Toujours la même : rédiger un contenu de qualité ! Au lieu d’accumuler des mots clés, travaillez le champ lexical de votre thématique :
Utilisez des mots clés longue traîne, c’est-à-dire des expressions avec 3 ou 4 mots pour donner des précisions sur le sujet abordé. Ainsi, vos contenus sont plus pertinents par rapport à des requêtes précises.
Identifiez les synonymes et tous les mots qui gravitent autour du sujet cible.

Avec un champ sémantique suffisamment large, vous multipliez les chances de positionner votre site sur le mot clé principal.

 

7. N’oubliez pas les balises SEO

Améliorer le référencement de vos textes web ne peut se faire sans balises SEO.

Vous avez identifié le mot clé principal et les mots clés secondaires, c’est bien. Mais encore faut-il les placer de manière pertinente dans l’article pour qu’ils participent au bon référencement de votre site !

Certaines places sont stratégiques et doivent contenir les mots clés :

  • la balise title (ou balise titre). Il s’agit du titre de la page indiqué dans les résultats de recherche (en bleu sur Google). Elle doit donner envie aux internautes de cliquer et aider les moteurs de recherche à comprendre le sujet précis. Elle ne doit pas dépasser 60 à 70 caractères espaces comprises sous peine d’être tronquée.
  • la balise H1. Elle correspond au titre de l’article. Soignez-la en la rendant incitative. Pensez à insérer les mots clés principaux et secondaires dans les autres balises Hn (sous-titres) de la page.
  • le chapô et le premier paragraphe.
  • la balise meta description. Elle apparaît sous le titre dans la SERP. Optimisez-la avec des mots clés et rendez-la attractive pour inciter les internautes à cliquer. Il est conseillé de ne pas dépasser 156 caractères espaces comprises afin qu’elle ne soit pas coupée.

 

Bon à savoir :

Optimiser les images aussi participe à améliorer le référencement du contenu de votre site ! N’oubliez pas la balise Alt : elle vous permet de donner une description de l’image si elle ne s’affiche pas correctement. Si l’image apporte de la valeur ajoutée au contenu, elle pourra contenir un mot clé et favoriser l’optimisation SEO de l’ensemble.

 

8. Pensez à intégrer un CTA

Le Call to action (CTA) se présente généralement sous forme d’un bouton pour inciter l’internaute à effectuer une action : faire une demande de devis, consulter un contenu complémentaire…

Intégrez un CTA sur vos pages pour retenir l’internaute sur votre site en l’invitant à prendre connaissance d’autres contenus pertinents.
Il doit être percutant, concis, incitatif et ciblé.

 

9. Optimisez le maillage de vos pages

Le maillage désigne l’ensemble des liens internes ou externes présents sur une page :

  • Maillage interne. Proposer des liens vers d’autres pages de votre site est un élément très important pour améliorer son référencement. Cette pratique facilite la navigation sur votre site et donc améliore l’expérience utilisateur, une bonne pratique d’optimisation SEO.
  • Maillage externe. Le contenu de votre site propose des liens vers des pages extérieures. Plus ces backlinks sont de qualité et à forte valeur ajoutée, plus ils ont une influence positive sur votre référencement.

 

Voici les critères d’un bon maillage :

  • Pertinence. Insérez des liens internes ou externes uniquement s’ils apportent des informations complémentaires aux internautes. Sinon, mieux vaut vous abstenir.
  • Positionnement. Privilégiez, dans la mesure du possible, des liens au début de l’article, voire au-dessus de la ligne de flottaison. Leur efficacité en termes d’optimisation est plus grande.
  • Plus de liens internes qu’externes. Favorisez le maillage interne pour éviter que les internautes ne quittent votre site trop rapidement.
  • Parcimonie. Deux ou trois liens bien placés et enrichissants valent mieux qu’une dizaine sans intérêt.

Votre site propose des liens de navigation pertinents et répartis de manière efficace ? C’est une bonne nouvelle pour votre référencement !

 

Bon à savoir :

Evitez de placer des liens sur des expressions généralistes comme “en savoir plus” ou “cliquez ici”.
Les ancres doivent être parlantes avec un contenu ciblé.

 

10. Trouvez la densité de contenu adaptée

Comment trouver la bonne longueur pour vos textes ?

Voici de quoi vous aider :
Un contenu web de moins de 300 mots n’est pas indexé par Google.
Les contenus de plus de 2 000 mots sont souvent très bien positionnés dans les résultats de recherche.

Appliquez cette règle : proposez des textes suffisamment denses et complets…. mais seulement si le sujet s’y prête !
L’objectif n’est pas de remplir du contenu juste pour dire de remplir du contenu ! Mieux vaut miser sur la qualité que la quantité.

Veillez à adapter la longueur de vos contenus :

  • aux thématiques.
  • aux besoins des internautes. Si la requête nécessite une réponse complète, le contenu pourra être exhaustif tant qu’il reste pertinent.
  • aux supports de diffusion (réseaux sociaux, blogs, pages d’un site).

 

Pour en savoir plus sur la longueur idéale d’un texte web, nous vous recommandons cet article de Semrush, très complet : Quelle est la longueur idéale d’un texte pour se positionner en SEO ?

 

Quels sont les outils pour évaluer la qualité SEO de vos textes web ?

Vous connaissez les techniques pour rédiger de bons contenus SEO, c’est bien !
Mais comment connaître la qualité SEO d’un site internet ?

Il existe différents outils pour vous aider à déterminer si votre site est optimisé :

  • 1.fr. Cet outil d’optimisation est très pratique : il vous indique en pourcentage si le contenu d’une page web est riche en contenu. Il vous propose par exemple une liste de mots à ajouter pour l’améliorer avec un champ lexical plus large.
  • Yoast SEO. Ce plugin de WordPress est le plus connu et le plus complet pour améliorer le référencement naturel de votre site sur le long terme. Ses nombreuses fonctionnalités sont très appréciées pour effectuer de la rédaction web SEO. Grâce à cet outil, vous boostez efficacement la qualité SEO de vos textes.
  • SEO Writing Assistant. Cette extension intelligente de SEMrush vous permet de vérifier si votre contenu a une bonne qualité SEO et vous apporte des recommandations d’amélioration (mots clés, lisibilité…). C’est une aide précieuse pour tous les rédacteurs web !

Et l’outil Redicom, vous l’avez essayé ? Il vous permet en quelques minutes d’évaluer la qualité SEO d’un contenu. Faites le test SEO de votre texte web dès maintenant et obtenez des pistes d’améliorations !

 

Info pratique :

Vous le savez maintenant (puisque vous avez lu le début de l’article !), le duplicate content est la bête noire des rédacteurs web et des sites Internet.
Comment faire pour se prémunir du contenu dupliqué ?
Plusieurs outils vous permettent de déterminer si votre texte est unique :

  • PlagScan. C’est l’un des meilleurs logiciels anti-plagiat. Il vous indique le taux de contenu dupliqué du texte soumis au test et vous signale les passages concernés.
  • Copyscape. Ce détecteur de duplicate content dispose d’une version gratuite et payante. C’est pratique si vous voulez le tester. Il est facile à appréhender. Il vous permet de comparer 2 URL ou de déterminer si votre page web contient des éléments dupliqués.

 

 

Si rédiger un bon contenu SEO n’est pas une science exacte, l’expérience et l’expertise des rédacteurs web sont des atouts de taille pour renforcer le potentiel SEO des contenus web. Certaines bonnes pratiques favorisent indéniablement le référencement naturel de vos pages web. Et des outils sont à votre disposition pour savoir si votre site a une qualité SEO optimale. Il ne vous reste plus qu’à les appliquer et à les utiliser pour améliorer votre positionnement dans la SERP !

Avez-vous trouvé cette article utile ?

    Recevez nos tout derniers articles dans votre messagerie.

    Toute l’actu qui vous intéresse directement dans votre boîte mail : astuces de rédaction, meilleures pratiques SEO, clés de performances…

    Laissez-nous votre email...
    et désinscrivez-vous quand vous le souhaitez.

    (En cliquant sur le bouton s'abonner, vous acceptez les conditions d'utilisation de nos services)